Etienne Mineur archives

aller au contenu | aller au menu | aller à la recherche

mardi 28 septembre 2010

le design et les designers c’est bientôt fini en France

L’INSEE veut supprimer les termes design et designers et pour les remplacer par conception de modèles, bref du grand n’importe quoi.

Je reprends le message de François Caspar de l’AFFD :
Vous pouvez signer la pétition à cette adresse.

L'Insee souhaite supprimer les termes design et designers de la NAF 74.10. En un tour de stylo, c’est la suppression pure et simple d’un mot du vocabulaire de l’économie, de l’industrie et de la culture d’une profession, c’est l’anéantissement d’années de travail pour donner la visibilité qu’elle mérite à une profession. Ce n’est pas à la hauteur des enjeux économiques nationaux et mondiaux et d’une vision politique d’avenir !

Aidez-nous à défendre l'intitulé de votre métier : signez la lettre de soutien à l'AFD pour exiger le maintien de DESIGN et DESIGNER !

La statistique, ça compte
Dans le monde entier, les organismes de statistiques répertorient les métiers, leur attribuent un code, les classent et les appellent nomenclatures. Au plan mondial c’est le rôle de l’ONU, au plan régional c’est Eurostat pour l’Europe, au plan national c’est l’Insee et la Cnnes pour la France. Ces nomenclatures portent différents noms : CITI et CPC mondiales, NACE européenne, NAF française. Elles sont liées entre elles à différents niveaux (activités, produits, douanières…) pour constituer un réseau qui permet de comparer les activités économiques des pays et produire des statistiques, utiles à des fins économiques, politiques, stratégiques…

Ces nomenclatures doivent être régulièrement harmonisées par un processus complexe de recherches et de production de documents qui émanent de commissions spécialisées. Leur processus de proposition et de décision doit se faire par un processus de concertation à tous les plans : mondial, régional et national. Les acteurs sont entre autre des ministères, des administrations et des organisations professionnelles.

Tout comme ses homologues européens, l’AFD a travaillé avec la Commission européenne à l’amélioration de la nomenclature de son pays pour rendre compréhensible et visible les métiers du design au sein d’une même profession. La qualification qui était auparavant dans Professions intermédiaires a été relevée à Cadres et professions intellectuelles supérieur. Un nouveau code fédérateur NAF 74.10 Activités spécialisées de design est devenu opérationnel en 2008. La communication mondiale et régionale se faisant en langue anglaise, les nomenclatures nationales doivent faire l’objet de traductions. L’Insee est en charge de traduire en français pour les pays francophones.

Le vocabulaire aussi, ça compte
Début mai 2010, nous avons connaissance par hasard d’un projet de remplacement dans la NAF du terme designer par concepteur. Par exemple, Designer graphique redeviendrait Concepteur graphique, Designer deviendrait Concepteur de modèles, Activités spécialisées de design deviendrait Activités de conception de modèles, Web design et le champ du design numérique et du design d'interaction ne feraient même plus partie du design ! Retour à la case départ…

Nous n’avons pas été informés de ce projet de modification. Il est pourtant du devoir de l’Insee de consulter les organisations professionnelles dont dépend l’activité. L’Insee s’était d’ailleurs engagé à consulter l’AFD lors d’un rendez-vous en juin 2007.

Notre étonnement est communiqué à l’Insee fin mai, avec la liste des problèmes et des confusions provoqués par cette nouvelle terminologie — la suppression pure et simple du terme “Design” ! Nous sommes en septembre, il semble que la mesure du problème n’ait pas été pesée par l’Insee à ce jour.

Utiliser « concepteur de modèles » rappelle le droit de la propriété intellectuelle, mais le substituer à designer relève d’une traduction littérale maladroite qui montre une méconnaissance des métiers du design par son auteur et son administration. En un tour de stylo, c’est la suppression pure et simple d’un mot du vocabulaire de l’économie, de l’industrie et de la culture d’une profession qui pèserait en France, comme c’est le cas en Allemagne, près de 7 milliards de chiffre d’affaires ! (Source Beda.) C’est l’anéantissement d’années de travail pour donner la visibilité qu’elle mérite à une profession, notamment par des professionnels du design. Ce n’est pas à la hauteur des enjeux économiques nationaux et mondiaux et d’une vision politique d’avenir.

La Commission européenne est d’ailleurs en désaccord avec l’Insee, et, aucun des pays francophones que nous avons consultés (Belgique, Suisse, Canada…) ne veulent de cette francisation mal placée. Ce serait oublier que le mot design a une étymologie latine : designo, qui signifie dessiner à dessein. Le dessin étant une projection de l’idée produite par l’esprit. Designer est certes un anglicisme, mais adopté dans toutes les langues, parfois réorthographié, parce qu’aucun autre mot ne peut exprimer aussi bien la complexité du processus de création appliquée du professionnel du design, qui va bien au-delà du « concevoir ».

Le monde entier utilise le mot design, il est devenu universel parce que sa pratique et ses enjeux le sont.

--> http://www.alliance-francaise-des-designers.org/blog/2010/09/26/designers-designeuses.html

jeudi 9 septembre 2010

we are relaxing all restrictions on the development tools used to create iOS apps...

--> plus d'infos sur le site d’Apple.