Étienne Mineur | Archives extension du domaine de la lutte ludique et graphiqueetienne@volumique.com

un livre dont vous êtes le héros passionnant!

Sherlock Holmes détective conseil (Sherlock Holmes Consulting Detective) est un jeu datant de 1981 et réédité actuellement en Français par la société Ystari (et merci à Farid Ben Salem pour avoir insisté sur la qualité de ce jeu). Ce jeu a été créé par  Gary Grady, Suzanne Goldberg et Raymond Edwards.

Ce jeu est un mélange de livre dont vous êtes le héros, jeu de société (on peut y jouer à plusieurs) et on pourrait dire de jeu de rôle (le thème et l’univers de l’époque sont très présents). On vous propose une enquête, et vous avez à votre disposition, un annuaire (qui va vous permettre de trouver les personnes à interroger), une carte de Londres et des extraits des journaux de l’époque. Après la lecture de l’énoncé de l’enquête vous êtes entièrement libre d’interroger des témoins, de vous déplacer, de lire les journaux… le principe est très simple et passionnant (si vous acceptez de rentrer dans cet univers). Ce livre-jeu est nettement plus intéressant que les fameux livre dont vous êtes le héros, car vous avez un grand sentiment de liberté dans le cheminement de votre propre histoire. Il n’y a pas de choix binaire comme on trouve régulièrement dans un livre dont vous êtes le héros (on se retrouve très vite dans une arborescence très limitée). Très vite vous trouvez immergé et impliqué dans cette histoire qui se déroule devant vous, vous portez une grande attention aux discours des protagonistes et essayez de tracer des liens entre les personnages. Bref, voici enfin une vraie lecture interactive, libre et passionnante. Ce type de lecture vous responsabilise, vous êtes très impliqué dans les dialogues.

Ce genre d’interactivité entre le lecteur et son livre devrait (j’espère!) donner des idées à de nombreux auteurs. Dans ce livre jeu, il n’y a aucun artifice comme des lancés de dés, des choses cachées, des trucs à secouer, à sentir… il faut juste lire et c’est la bonne articulation entre les différents dialogues qui va donner tous son sens à l’histoire globale.

Comme c’est tout de même un jeu, le but est de résoudre les enquêtes le plus rapidement possible, en essayant de battre le grand Sherlock Holmes, ce qui est pour ma part, presque impossible. Ce n’est à mon avis pas vraiment l’intérêt principal de ces dix enquêtes qui nous sont proposées, mais cela donne tout de même un objectif à atteindre.

–> on en parle sur TricTrac
–> et sur Gus & Co
–> en septembre 2012 à Genève va se dérouler un Sherlock grandeur nature.

Et aussi, si vous aimez les aventures de Sherlock Holmes, je vous conseille vivement la série contemporaine Sherlock de la BBC (surtout pas les affreux films de Guy Ritchie) .

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *