Étienne Mineur | Archives extension du domaine de la lutte ludique et graphiqueetienne@volumique.com

Deux années de jeux vidéos


Pour le plaisir, une vidéo de Super Hexagon pour commencer (vous êtes le petit triangle et vous ne pouvez que faire que des rotations vers la gauche ou vers la droite).

Avec l’arrivée de Super Hexagon sur mon iPhone (que j’adore!), je me suis posé la question de mes jeux vidéos préférés durant ces deux dernières années. Depuis plus de deux ans ma manière de jouer a totalement changé.

• Première remarque, je joue beaucoup plus aux jeux de plateaux et sociétés qu’auparavant, c’est sûrement lié à ma pratique professionnelle (aux éditions volumiques nous développons principalement des principes de jeux mélangeant le tangible avec le digital) et au fait que j’ai deux enfants en (presque) âge de jouer à ces types de jeux.

• Deuxième remarque, mon temps disponible pour jouer est de plus en plus court et surtout fragmenté. Si j’ai une soirée disponible pour jouer, je préfère largement la passer avec des amis à jouer à un (gros) jeu de plateau comme BattleStar Galactica (jeu presque parfait inspiré de la magnifique sérié télé et du jeu de plateau les chevaliers de la table ronde de Bruno Cathala et Serge Laget) que de m’assoir seul devant ma télé ou mon écran.
Pour des moments plus courts j’ai mon iPhone dans ma poche et je vais donc me plonger dans un Tiny Wings ou Super Hexagon qui correspondent parfaitement au temps que je vais avoir de disponible. En effet les parties sont très courtes et fragmentées (voir très très courtes sur Super Hexagon 😉 et l’investissement temporel n’est pas important et me permet donc de jouer sans la frustration de devoir m’arrêter à tout moment. C’est aussi une des causes du succès d’Angry Birds (en plus de l’utilisation du moteur physique et de la jubilation à tout casser dans un décor).

• L’acte d’achat des jeux a aussi totalement changé avec Steam de Valve, l’AppStore d’Apple où même les jeux FaceBook et Google+. Dorénavant l’achat est immédiat et impulsif (Steam me coute très cher), vous allez pouvoir jouer très rapidement, voir instantanément à votre jeu du moment (je n’ai pas dû rentrer dans une boutique de jeux vidéos depuis trois ans, sauf dans les boutiques de retro Gaming, tout de même).

• Le prix d’un jeu est dorénavant de soixante-dix-neuf centimes d’euros (voir franchement gratuit). Quand on voit un Sleeping Dogs à soixante euros et un Super Hexagon à soixante-dix-neuf centimes d’euros, le choix est très très vite fait, même si les expériences de jeu seront totalement différentes.

• Les thèmes et les suites des jeux vidéos classiques (à la papa) me fatiguent (même si j’ai adoré le Driver San Francisco d’UbiSoft, mais cette version prend justement une nouvelle direction totalement farfelue et jubilatoire). De plus, des jeux comme Uncharted III ou GTA, parfaitement réalisés, utilisant habilement les codes des films d’actions… me donnent l’impression de faire parfois mes devoirs, j’avance, j’avance… mais la narration n’arrive jamais à me plonger totalement dans l’histoire. J’ai aussi la désagréable impression que ces jeux essayent de remplir l’obligation de devoir proposer au moins quinze à vingt heures de jeu. Personnellement je préfère un jeu proposant deux à trois heures intenses et magnifiques (comme Journey) que dix à vingt heures poussives et répétitives. J’ai conscience que ces types de jeu ne sont pas totalement de mon âge 😉 mais après avoir parlé avec des adolescents autour de moi, nous arrivons tout de même au même constat : la durée de vie n’est pas un critère fondamental dans un jeu vidéo. La rejouabilité du jeu, par contre, est un critère très important. Il faut noter que les jeux de plateaux utilisent justement des mécaniques basées sur la rejouabilité (ce n’est pas un très beau mot, mais je ne trouve pas mieux). Un jeu de plateau est par nature rejouable (sauf le dernier Risk Legacy d’Hasbro, mais c’est vraiment une exception). Les jeux vidéos devraient un peu regarder les jeux de sociétés, je suis sûr que cela donnerait de bons concepts et surtout de bons jeux.

• Concernant la durée de vie dans les jeux, ce genre de jeu long (et répétitif) se retrouve pour moi en compétition avec les séries TV en non pas les long métrages au cinéma. Malheureusement pour le jeu vidéo, la qualité et l’expérience des scénaristes et des réalisateurs dans le monde actuel des séries TV sont assez extraordinaires. Par rapport à des séries comme The Wire, True Blood, Six feet under, Games of Throne, 24, Battlestar Galactica… On ne retrouve que très rarement dans les scénarios des jeux vidéos, des décalages, des mises en abîmes, des lectures multiples… Les jeux vidéos font pâles figures face à ces séries TV (mais cela va sûrement s’améliorer).
Par exemple les jeux vidéos ne traitent que très rarement des thèmes comme la mort, la vieillesse, la politique, le racisme, l’homosexualité… comme nous pouvons le voir dans la série True Blood ou bien d’autres. Pourtant les «gros» jeux actuels sont aussi interdits au moins de seize ans tout comme ces séries TV et sont aussi particulièrement violentes. Le problème dans les jeux vidéos, c’est le terme «jeu» qui dans l’esprit de nombreuses personnes reste uniquement pour les enfants. Alors que l’âge moyen du joueur de jeux vidéo en France est de trente trois ans.

• Et une dernière remarque, je n’ai pas ouvert une console portable (GameBoy, PSP…) depuis plus de deux ans. Le téléphone a pour moi définitivement tué les consoles portables.

• Ma petite liste de mes jeux préférés de ces deux dernières années :

Les jeux sur PC et console

• En premier et de loin, sur PS3 le dernier jeu de l’équipe de That game Company (Jenova Chen est ses amis) : Journey. Ce jeu est magnifique et la réalisation est éblouissante. Tout est parfait, la musique, le graphisme, le gameplay, le level design, la mise en scène, le cadrage, la gestion de la lumière et du mouvement, la poésie qui se dégage de ce jeu… et en plus c’est aussi le meilleur jeu vidéo de glisse au monde. C’est éblouissant, c’est touchant, c’est épique, c’est grandiose, c’est minimaliste, c’est un rêve. Bref, je n’en dis pas plus (sinon je vais vous gâcher le plaisir).

Driver San Francisco, ce jeu mélange jeu de gangster, de poursuite, de conduite, d’arcade… et de magie. Ce jeu est aussi plein d’humour et de fantaisie (pour un jeu basé sur des poursuites automobiles c’est assez remarquable). Et c’est un plaisir de conduire dans les rues de San Francisco.

• Dans la catégorie jeu trop long mais tout de même très bien (et surtout parfaitement réalisé) : Uncharted III , Mass Effect et Red Dead Redemption.
Ce jeu Red Dead Redemption est vraiment à part, il donne vraiment un sentiment de vérité étrange (et non pas de réalité) dans ce monde inspiré des Westerns. Les concepteurs de ce jeu, sont arrivés, à non pas copier ou singer les films de western des années cinquante et soixante (surtout les John Ford, avec des reprises des plans de la prisonnière du désert par exemple), mais à leur donner vie.

Les jeux sur téléphone

Tiny Wings, voici l’exemple parfait du jeu conçu pour une utilisation sur un téléphone. Jeu en apparence très facile, très mignon, interface parfaite (il faut juste appuyer avec un seul doigt sur l’écran), partie très courte… Mais en fait ce jeu peut-être largement considéré comme un jeu pour HardCore Gamer. En effet, petit à petit vous allez découvrir des finesses dans le GamePlay, vous allez toujours vouloir aller plus loin… et surtout prendre un grand plaisir à faire voler votre oiseau au-dessus d’un décor toujours changeant. Et c’est aussi un jeu de glisse incroyable, la sensation de plaquer après un saut est parfaitement retranscrite. Dans le même genre j’ai pas mal joué à Canabalt (avec un casque sur les oreilles, car le son joue une part importante dans ce jeu) et CliffDiving (jeu de plongeon graphiquement sommaire, mais basé sur un timing infernal).

• Pour continuer dans les jeux de glisse (dans lesquels je me projette très facilement) Stick Skater,  iStunt 2, mais aussi des jeux comme moto X Mayhem… qui sont des jeux sur iPhone (et sûrement aussi Androïd) utilisant parfaitement les accéléromètres et une interface minimaliste adaptée aux écrans capacitifs (mettre ses gros doigts sur l’écran pose toujours beaucoup de problèmes ergonomiques dans l’élaboration d’un gamePlay et d’un design de jeu vidéo).

Bubble bust! (ultra-addictif comme d’habitude avec les clones de Puzzle Bobble) et aussi Puzzle Quest II, jeu mélangeant Puzzle Game et jeu d’aventure.

• Dans les adaptations de jeux de plateaux et de cartes, nous avons le très envoûtant Elder Sign, mais aussi Dominion (Maj : qui vient juste d’être retiré de l’appStore d’Apple pour des problèmes de droits d’auteurs), Small World, Ticket to Ride (toujours de Days of Wonder), Summoner Wars... et avec les enfants l’extraordinaire Hey, Thats My Fish! (aussi bien en jeu de plateau qu’en jeu vidéo).

Mais aussi Limbo, Game Dev Story (simulateur de société créant des jeux vidéos)Dungeon Raid, OLO (en réseau), S.T.A.L.K.E.R. Call of Pripyat, Passage… et j’ai dû en oublier beaucoup.

Et bien-sûr j’attends avec impatience les jeux hybrides utilisant objets physiques et tablettes interactives ou téléphones, mais on en parle très bientôt.

7 Responses to Deux années de jeux vidéos

  1. Thomas says:

    Pas de GTA, LA Noire ou de Skyrim (elder scroll) ? Certes, jeux longs, voir très longs, mais terriblement prenants, avec des scénarios ou des univers au dessus de la moyenne ! (Surtout pour GTA et LA Noire)

    Si vous avez aimé Journey, je vous conseille fortement Aquaria. Jeu indé à 20€ à peine sur Steam, l’ambiance, les décors, la musique, sont absolument grandioses. Le scénario sympa et le gameplay efficace et assez original. Un must have des jeux indé !

    Sinon sur console, il y a aussi les little big planet. En matière de jeux “créatifs”, ils sont plutôt sympa.
    Ou encore Ilomilo, jeu de type puzzle sur Xbox ou Windows phone, avec un univers graphique vraiment sympa.

    Personnellement, je me rend compte que je joue toujours autant, mais à beaucoup plus de jeux. Ce qui signifie que je ne les fini pas forcément… À part certains vraiment prenants. J’attends avec impatience GTA V…

  2. Alexis G. says:

    Perso je joue de plus en plus aux jeux de plateau ‘en vrai’ également (encore faut il avoir des amis qui supportent l’idée de se taper des règles un peu veulues !)…
    Parcontre ducoup je me suis lassé des petits jeux rapides sur iPhone et je préfère jouer a des adaptations de jeux de plateaux sur iPhone comme Carcassone, Caylus ou Summoner Wars…

  3. GTA, LA Noire ou Skyrim… j’ai commencé mais jamais fini ce genre de jeux, même si la réalisation est incroyable je m’en lasse assez vite (10h…), par contre une série comme Mass Effect j’ai totalement plongé (je dois surement être plus sensible à la SF qu’a l’univers fantastique des Skyrim…).
    Pour répondre à Alexis, moi aussi je joue de plus en plus aux jeux de plateaux , cartes… et de moins en moins aux jeux vidéos. Les adaptations de jeux de plateaux sur support iPhone, iPad, Androïd… permettent de se familiariser avec les règles et de se lancer par la suite joyeusement dans des parties avec des amis « en vrai ».

  4. Alexis G. says:

    Concernant Dominion que j’adore en ‘vrai’ la version Iphone non-officielle a été retirée pour faire place a la version officielle… qui n’est toujours pas sorti à ce jour !
    Gros bug dans le monde du jdp, car la société Goko en question a signé des deals d’exclu avec pleins d’éditeurs…

    http://pockettactics.com/2012/08/18/dominion-online-makers-goko-un-launch-retreat-back-into-beta/

  5. Thomas says:

    C’est vrai que j’ai adoré le jeu sur Iphone “Ticket to ride”, que j’ai ensuite acheté en plateau. Mais j’ai eu beaucoup de plaisir à retrouver le jeu Scotland yard ou Rummikub sur iphone !

    Par contre, les jeux mélangeant réel et virtuel sont encore trop peu présent à mon goût…

  6. Merci pour l’info sur Dominion, je ne comprenais pas pourquoi je n’arrivais pas à le retrouver sur l’AppStore.
    Dans le même style, il y a ThunderStone, mais avec l’obligation d’être connecté (c’est la même version que le jeu FaceBook).

  7. Nicolas says:

    Si je peux me permettre, et comme vous êtes comme moi fan du Battlestar Galactica de FFG, vous devriez essayer FTL (http://www.ftlgame.com) qui se place dans la longue tradition des rogue like qui propose des parties courtes, et une réelle rejouabilité, un véritable plaisir. D’ailleurs à ce qu’on m’a dit le jeu est assez proche du jeu de plateau Red November. Les éditions volumiques feraient des miracles sur ce type de concept.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *